Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Lutter contre le tabac / Espace Presse / A l’actualité / Strasbourg, ville pionnière en France dans la lutte contre le tabagisme

Pour aller plus loin

Lobbying et influence de l'industrie

> Lire l'article

La création de l'illusion d'un soutien aux positions de l'industrie du tabacL’utilisation de groupes de façade par l’industrie du tabac est...

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Strasbourg, ville pionnière en France dans la lutte contre le tabagisme

Publiée mercredi 27 juin

La Ville de Strasbourg a adopté ce 25 juin une mesure pour interdire la consommation de tabac dans l'ensemble de ses parcs et jardins publics, par une décision votée à l’unanimité en conseil municipal, une première en France, qui souligne cependant le soutien massif, toute orientation politique confondue, à de telles mesures. Cette dernière entrera en vigueur le 1er juillet. L'initiative, élaborée en partenariat avec la Ligue contre le Cancer, s'intitule « Parcs sans tabac : Strasbourg engagée dans la lutte contre le tabagisme pour le bien-être de ses habitants. »

L’interdiction de fumer dans les parcs répond à deux problèmes majeurs liés au tabagisme. Tout d’abord l'exposition des enfants à la vision des gens qui fument, ce qui a tendance à normaliser l’usage du tabac et favoriser l’entrée dans le tabagisme. Ensuite, la pollution que génèrent les mégots jetés au sol.En avril des associations avaient ramassé 50 000 mégots en deux heures dans le centre-ville de Strasbourg.

« Si on veut une génération de non-fumeurs, il faut que le tabac disparaisse des yeux des enfants », a estimé l’adjoint de la ville à la Santé, le Dr Alexandre Feltz, médecin spécialisé en addictologie.

Pour rappel, le Grand Est est l’une des régions où l’on fume le plus en France. L'Agence Régionale de santé fait de la lutte contre le tabagisme une priorité dans la région qui compte près d'1,3 million de fumeurs. Près d'un adulte sur trois fume au quotidien, avec des records en Lorraine (30% des 15-75 ans), et plus particulièrement chez les femmes. Une dynamique que la région souhaite inverser rapidement à travers plusieurs actions.

Cette initiative répond aux besoins locaux spécifiques, autour de l’aide à l’arrêt et de la prévention de l’initiation au tabac. Ces initiatives locales de plus en plus nombreuses et fructueuses ont pour objectif d’encourager d’autres agglomérations à développer ces expériences afin de bâtir un projet de lutte contre le tabagisme cohérent à l’échelle de leur ville.

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.