Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Lutter contre le tabac / Espace Presse / Communiqués de presse / La rémunération des buralistes, pas au détriment de la santé !

Pour aller plus loin

Les numéros Santé Sans Tabac - 2008

> Lire l'article

Lobbying et influence de l'industrie

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

La rémunération des buralistes, pas au détriment de la santé !

Publiée vendredi 4 novembre

Un fonds a été mis en place pour la mise en œuvre des mesures de prévention du tabagisme. Ce fonds évalué à 130 millions d’euros est alimenté par une taxe prélevée sur les distributeurs de tabac. Il ne doit pas être utilisé pour financer les revenus des débitants de tabac. S’il devait y avoir majoration de la remise des buralistes, celle-ci devrait se faire sur une réduction des marges bénéficiaires des fabricants.

 

Paris, le 4 novembre 2016 – Le Programme National de Réduction du Tabagisme prévoit la mise en place d’un fonds de prévention pour financer l’ensemble des actions prévues afin de réduire la consommation de tabac et les coûts tant sanitaires que financiers qui lui sont associés. Ce fonds a été créé et doit être alimenté par une taxe sur les distributeurs, seul moyen de faire contribuer les fabricants de tabac qui déclarent leur chiffre d’affaire à l’étranger ; son objectif vise la prévention et non pas l’aide à la commercialisation d’un produit qui tue un de ses consommateurs régulier sur deux. Il serait indécent qu’il soit attribué à ceux-là même qui revendiquent avec constance l’abrogation de la majorité des mesures contenues dans le programme national de réduction du tabagisme,

Ce fonds ne doit pas être utilisé pour financer les revenus, déjà très confortables et en constante hausse depuis 10 ans, selon la cour des comptes, des débitants de tabac et notamment des plus importants qui bénéficient de remises annuelles anormalement élevées.

S’il doit y avoir une revalorisation des revenus des buralistes, il convient que celle-ci soit faite à de strictes conditions : qu’elle s’inscrive dans une diminution assumée de la réduction de la consommation et des ventes de tabac dans notre pays, qu’elle participe à la poursuite d’une diversification des activités des buralistes et exclusivement accordée aux plus fragiles. Cette hausse doit également être conditionnée à un strict respect par les buralistes des législations et réglementations en place (interdiction de vente aux mineurs, etc.) et par une absence de mise à mal constante des politiques de santé.

Le Comité National Contre le Tabagisme et l’association « les Droits des non-fumeurs » interpellent donc le Ministre du Budget Christian Eckert, dont l’administration exerce la tutelle sur les débitants de tabac, pour qu’il confirme que la hausse annoncée de la rémunération des buralistes ne se fera pas au détriment du fonds prévu pour les actions de lutte contre le tabagisme et dans une optique réaffirmée de réduction de la consommation de tabac dans notre pays. 

 

Contact presse : 01 55 78 85 10

 

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.