Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Lutter contre le tabac / Espace Presse / Communiqués de presse / Rapport KPMG sur le commerce illicite du tabac : des données fantaisistes au service de Philip Morris

Pour aller plus loin

La Charte de transparence du CNCT

> Lire l'article

Le Monde du Tabac, organisation écran de la Confédération des Buralistes

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Rapport KPMG sur le commerce illicite du tabac : des données fantaisistes au service de Philip Morris

Publiée mardi 4 juillet

Vivement critiqués pour leur méthodologie opaque et biaisée, les rapports de KPMG, diligentés par le fabricant de tabac Philip Morris, constituent de simples outils de communication et de pression sur les pouvoirs publics, afin de les dissuader d’appliquer des hausses de taxes. L’analyse de la soi-disant explosion des « illicit white » souligne la manipulation des données d’une année sur l’autre.

 

Paris, le 4 juillet 2017 – Depuis 2006, la société KPMG qui bénéficie d’un contrat annuel avec Philip Morris de plus de 11 millions d’Euros (1) publie chaque année un « rapport » sur le commerce illicite des produits du tabac, accompagné d’une opération de communication d’ampleur.

Ces rapports ont été vivement critiqués par des experts scientifiques pour leurs faiblesses méthodologiques majeures, leur opacité et les biais introduits (2).

A titre d’illustration, peut être évoquée aujourd’hui la soi-disant explosion des « illicit white ». Ces cigarettes, produites, comme les autres cigarettes de contrebande, sur les machines des fabricants dans des pays où la législation le permet sont ensuite introduites frauduleusement sur les marchés européens, sans aucune autorisation. Si ce phénomène existe, sa réalité, présentée comme majeure, laisse pour le moins dubitatif.

Un petit retour sur les rapports antérieurs montre que les données présentées par la société KPMG elle-même quant à ce phénomène changent étrangement selon les rapports. Ainsi d’après le rapport publié en 2013 (3), la consommation d’illicit white dans l’UE passait de 1,4 milliard d’unités en 2006 à 9 milliards en 2008, puis 13 milliards en 2010 et 16 milliards en 2012. Pourtant l’année suivante, dans un second rapport paru en 2014 (4) sur la même période, la consommation d’illicit white indiquée passait de 100 millions en 2006 à 5 milliards en 2008, puis 10 milliards en 2010 et 17 milliards en 2012.

S’agissant de la France, comme à l’accoutumée sont amalgamés dans cette « étude » les données relatives aux achats transfrontaliers, licites dès lors qu’ils ne dépassent pas les quantités autorisées, estimés à 15 % des achats, et le commerce illicite qui reste restreint à 6 %, selon l’OFDT (5).

L’objectif de la manipulation des données et d’une présentation pour le moins biaisée de la situation reste cependant le même : faire peur et dissuader les pouvoirs publics d’adopter des hausses significatives des taxes susceptibles de réduire la consommation et de dissuader les jeunes de commencer à fumer en raison du niveau dissuasif des prix. En objectant systématiquement l’argument d’une « envolée » des marchés parallèles à toute mesure de hausse des taxes voire à toute autre mesure de santé publique, (à l’instar des chiffres amplement diffusés du cabinet KPMG pour empêcher le paquet neutre (6)), les fabricants et d’une manière générale le lobby tabac visent uniquement à déplacer le sujet.

Un autre enjeu anime également aujourd’hui les cigarettiers. Alors même qu’ils feignent de dénoncer le développement de la contrebande, ils ont tout intérêt à garder la main mise sur ces marchés parallèles. Les institutions européennes et les Etats membres sont en effet en train de décider de la mise en place d’un système de suivi et de traçabilité des produits du tabac. Un tel système indépendant strictement, directement et indirectement de ces fabricants serait de nature à révéler leurs pratiques. Aussi les fabricants exercent-ils aujourd’hui un lobby majeur, tous azimuts et très grave pour l’intérêt général et la santé des personnes.

 

Sources :

(1) http://tobaccotactics.org/index.php/KPMG : “The PMI contract is worth a significant sum of money to KPMG, which the accountancy firm estimates at £10 million”
(2) Tob Control. 2014 May;23(e1):e51-61. doi: 10.1136/tobaccocontrol-2013-051240. Epub 2013 Dec 11. Towards a greater understanding of the illicit tobacco trade in Europe: a review of the PMI funded 'Project Star' report.
Gilmore AB, Rowell A, Gallus S, Lugo A, Joossens L, Sims M.
(3) Rapport KPMG 2013 document non accessible dorénavant en ligne. Cf Synthèse p 25
(4) KPMG Project Sun Final report 2014
(5) L'observation du marché illicite de tabac en France", OFDT-INHESJ, 2012
(6) Voir vidéo : L’œil du 20 heures « Paquet neutre : les buralistes et les antisèches de l'industrie»

 

Contact presse : 
Emmanuelle Béguinot : 01 55 78 85 10

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.