Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Le CNCT / Dernières actus / Les mégots, un ennemi majeur mais méconnu de l’environnement

Pour aller plus loin

La création de l'illusion d'un soutien aux positions de l'industrie du tabacL’utilisation de groupes de façade par l’industrie du tabac est...

> Lire l'article

La réduction de la production de nourritures vivrières et l’appauvrissement des pays producteurs

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Les mégots, un ennemi majeur mais méconnu de l’environnement

Publiée mardi 10 avril

Geste simple et irréfléchi mais pourtant lourd de conséquences. Jetés nonchalamment au sol, ils sont emportés par les eaux pluviales ou le vent et finissent leur voyage aux pieds des arbres, dans la terre, dans les égouts, les plages ou les rivières et océans qu’ils pollueront. Car la pollution n’est pas que visuelle, le filtre est formé d’acétate de cellulose non biodégradable mais photodégradable, c'est-à-dire que sous l’action des ultraviolets, les mégots se décomposent en plein de petits morceaux. Abandonnés dans la nature, ils mettent en moyenne 12 années à se décomposer. Les 4 000 substances chimiques[1] présentes dans la fumée de cigarettes s’imprègnent dans ce filtre et ne disparaissent pas toujours, elles sont essentiellement diluées dans l’eau et les sols.

Un seul mégot peut contaminer jusqu’à 500 litres d’eau potable devenant alors impropres à la consommation. Ils constituent le 3ème déchet le plus mortel des océans. Dans un litre d’eau (douce ou salée), le taux de nicotine présent dans le mégot peut tuer la moitié des petits poissons présents[2]. Au sol, ils sont également un danger pour les animaux et les petits enfants qui les ingèrent fréquemment.

A Paris, 350 tonnes de mégots sont ramassées tous les ans,  un coût environnemental et financier que l’on pourrait éviter  



[1] https://www.senat.fr/leg/ppl12-345.html
[2] Ibid

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.