Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Le CNCT / Dernières actus / Paquet neutre : Quelle valeur accorder aux arguments de l’industrie du tabac ?

Pour aller plus loin

La création de l'illusion d'un soutien aux positions de l'industrie du tabacL’utilisation de groupes de façade par l’industrie du tabac est...

> Lire l'article

Appliquer l’interdiction de fumer dans les lieux publicsQuelle est la règle générale en matière d’interdiction de fumer...

> Lire l'article

Les actions "socialement responsables" et de philantropie des fabricants : quels intérêts ?Quels objectifs et intérêts pour l'industrie du tabac ?

> Lire l'article

Pollution et incendies

> Lire l'article

Un rapport d'information pour "institutionnaliser" les positions des fabricants Les députés français Jean-Marie Binetruy, Jean-Louis Dumont et Thierry Lazaro...

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Paquet neutre : Quelle valeur accorder aux arguments de l’industrie du tabac ?

Publiée jeudi 4 décembre

En 2012, les fabricants de tabac ont participé à une consultation mise en place au Royaume-Uni concernant l’instauration des paquets neutres. Dans le cadre de cette consultation, ils ont notamment affirmé que cette mesure allait avoir un impact économique préjudiciable et accroître le commerce illicite des produits du tabac.

Des chercheurs de l’Université de Bath ont analysé de manière détaillée le contenu des  réponses à cette consultation avec étude de la pertinence et de la qualité des preuves énoncées.
Ils ont tout particulièrement étudié si l’existence de conflits d’intérêt était révélée ou, en d’autres termes, s’il était précisé que les fabricants de tabac avaient payé ces  « preuves ».

Les résultats montrent que sur 74 documents de « preuves » cités par les fabricants de tabac, la qualité de celles-ci est très faible.
 
Il apparaît ainsi que la moitié des références mentionnées dans la consultation correspond à des achats de prestations de l’industrie (35 sur 74). Aucune de ces études liées à l’industrie du tabac n’a été soumise à l’évaluation scientifique pour publication, processus qui valide la rigueur et la qualité des travaux réalisés et les deux tiers de celles-ci (23 sur 35) ne correspondaient en fait qu’à de simples opinions énoncées.

Les chercheurs notent aussi que les fabricants de tabac, dans leur réponse à la consultation, ne prennent jamais en compte les résultats favorables à l’impact des paquets neutres établis par des chercheurs indépendants et évalués par leurs pairs.
    
Les chercheurs ont également montré que la qualité des « preuves » liées à l’industrie est, de manière très significative, nettement plus faible que celle issues de travaux scientifiques indépendants (p<0,001).
Les conflits d’intérêts, autrement dit le lien avec l’industrie du tabac, n’étaient pas révélés dans 91% des cas (32 sur 35).

Selon les chercheurs, en l’absence de travaux de recherches soumis au processus de révision critique de rigueur par les pairs, l’industrie du tabac dissémine des données qu’elle a achetées, sans le révéler, et des opinions de tiers également payés par ses soins sans que cette information soit divulguée. La recherche même de ces liens opaques a nécessité pour les auteurs de cette présente étude de longues investigations laborieuses.

Liens non révélés entre l'industrie du tabac et les auteurs de consultations opposés au paquet neutre


 Pour afficher l'image en grand format, veuillez cliquer ici.


Conformément aux engagements pris dans le cadre du traité de l’OMS, la Convention-cadre pour la lutte antitabac, une transparence devrait être exigée auprès des fabricants de tabac et alliés afin qu’ils divulguent les sommes dépensées et les destinataires visés, ainsi que tout conflit d’intérêt lié à la source citée.

Cette étude est particulièrement importante dans la mesure où l’on observe exactement le même phénomène en France. Des allégations catastrophistes sont faites aujourd’hui par les fabricants, souvent relayées par la Confédération des buralistes.
De telles pratiques ne sont pas nouvelles. En effet, déjà dans le passé, ceux-ci annonçaient avec l’interdiction de fumer, l’interdiction de publicité, etc. des conséquences économiques calamiteuses ... qui ne sont jamais survenues une fois les mesures effectives.


Pour plus d’information : Evans-Reeves KA, et al., ‘It will harm business and increase illicit trade’: an evaluation of the relevance, quality and transparency of evidence submitted by transnational tobacco companies to the UK consultation on standardised packaging 2012, Tob Control 2014;0:1–10. doi:10.1136/tobaccocontrol-2014-051930
Disponible sur : http://tobaccocontrol.bmj.com/content/early/2014/11/28/tobaccocontrol-2014-051930.full

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.