Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Le CNCT / Historique

Pour aller plus loin

Les numéros Santé Sans Tabac - 2010

> Lire l'article

Les numéros Santé Sans Tabac - 2009

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Historique du CNCT

Plus d’un siècle d’histoire, à l’avant-garde de la lutte contre le tabagisme

Le Comité National Contre le Tabagisme est la plus ancienne association de prévention du tabagisme en France.

Apparue en 1868, l’association a, dès son origine, mobilisé des personnalités aux compétences et horizons divers et complémentaires, non seulement du monde de la médecine, mais aussi de l’éducation, de la justice et du journalisme.

Tout au long de son histoire, le CNCT a joué un rôle de fer de lance en impulsant et en accompagnant les grandes avancées de la lutte contre le fléau du tabagisme en France.

1868 : Fondation de l’association sous le nom d’ "Association française contre l’abus du tabac".

Le docteur Henry Blatin (1806-1869), vice-président de la Société protectrice des animaux (SPA) et de la Société protectrice de l’enfance, en est le fondateur et le premier président.

1877 : Refondation de l’association par Emile Decroix (1821-1901) sous le nom de "Société contre l’abus du tabac".
 

1939 : La Société contre l’abus du tabac devient la « Ligue contre le tabac ».
 

1959 : L’association est rebaptisée « Prévention du Tabagisme (Comité national du droit à l’air pur) »
 

1968 : L’association prend son nom actuel de « Comité National Contre le Tabagisme »
 

1976 : Adoption de la loi Veil, premier texte de loi relatif au contrôle du tabac.

Les associations comme le CNCT peuvent désormais se constituer partie civile pour défendre les intérêts de la santé publique en matière de prévention du tabagisme.
 

1977 : Le CNCT est reconnu d’utilité publique
 

1989 : Le CNCT joue un rôle majeur dans les propositions remises à Claude Evin par le groupe des 5 sages (constitué des Professeurs Hirsch et Dubois, tous deux présidents du CNCT entre 1991 et 2003, ainsi que des Professeurs Tubiana, Got et Grémy) pour améliorer la loi Veil.

1991 : Adoption de la Loi Evin

Le CNCT joue un rôle essentiel dans l’adoption de la loi Evin, qui pose le principe de l’interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif  et interdit toute publicité directe ou indirecte en faveur du tabac.

Le CNCT se voit confier par le Ministère de la Santé la mission de veiller à l’application de la loi.
 

1996 : lancement par le CNCT de la première ligne téléphonique en France pour aider les fumeurs à arrêter : Tabaphone
 

2003 : interdiction des paquets de cigarettes à faible conditionnement dits « paquets enfants » et adoption de la mesure d’interdiction de vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans.

2004 : Dans un article paru dans le Figaro du 16 septembre 2004, le CNCT interpelle les pouvoirs publics et l’opinion sur la nécessité de renforcer la protection du public et des salariés à l’égard du risque mortel du tabagisme passif.

2006 : Le CNCT participe à la mission parlementaire relative à l’interdiction de fumer dans les lieux publics, aboutissant à l’adoption du Décret Bertrand du 15 novembre 2006.

2007 : Entrée en vigueur de l’interdiction de fumer dans les lieux de travail, les établissements scolaires, les hôpitaux, les administrations et les transports publics.

2007- 2008 : Par mission du Ministère de la Santé, le CNCT accompagne l’entrée en vigueur le 1er janvier 2008 de l’interdiction de fumer dans les cafés,  bars, restaurants, et discothèques

2010 : Adoption des avertissements sous forme d’images, une mesure largement portée par le CNCT.

Mots clés : Tabagisme passif, Tabagisme actif, Avertissements sanitaires tabac, Convention Tabac OMS, Vente tabac mineurs, Interdiction publicité tabac

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.