Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Les manipulations de l'industrie du tabac / Pression sur la décision politique

Pour aller plus loin

Le paquet de cigarettes utilisé comme support de publicitéLe paquet de cigarettes ou de tabac à rouler est...

> Lire l'article

Notre activité en 2014

> Lire l'article

La Charte de transparence du CNCT

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

(2a) Le Club des Parlementaires Amateurs de Havanes

 

Les clubs d’affinités représentent une source de conflits d’intérêts. Le Club des Parlementaires amateurs de havanes en constitue une parfaite illustration.

Créé en 1994 par André Santini (UDF), ce club compte des parlementaires de tous bords : en font notamment partie Odile Saugues (Parti socialiste), Patrick Balkany (UMP), François Sauvadet (Nouveau Centre), Renaud Muselier (UMP), Jean-Vincent Placé (Europe Ecologie Les Verts), Dominique Paillé (UMP), Jean-Louis Debré (UMP), Dominique Bussereau (UMP), Julien Dray (PS), Pascal Clément (UMP), Pierre Mazeaud (UMP) etc., ainsi que des conseillers ministériels, des chefs d’entreprise, ou encore des journalistes etc.

Depuis 2001, British American Tobacco (BAT) est le partenaire du Club des Parlementaires amateurs de Havane (CPAH).

En 2006, au moment même où la mesure d’interdiction de fumer était en discussion, British American Tobacco organisait un dîner dans le salon de la Présidence du Senat, sur invitation de Christian Poncelet, sur papier à en-tête de British American Tobacco France. Dans cette perspective, il n’est pas étonnant de constater qu’aujourd’hui encore certains parlementaires membres du club continuent à combattre l'interdiction de fumer dans les lieux publics voire à violer la disposition en fumant dans ces bâtiments.

D’après un document interne du fabricant, British American Tobacco finance au moins un déjeuner par an qui rassemble entre 100 et 120 personnes. Le coût de la place est estimé à 120 € en moyenne.

Le dernier déjeuner organisé par British American Tobacco a eu lieu le 29 mai 2013, dans le restaurant Chez Françoise, à deux pas de l’Assemblée Nationale. Une cinquantaine de personnes ont répondu présents à l’invitation du cigarettier : des anciens ministres, des députés, un haut fonctionnaire de Bercy, et plus particulièrement de l’administration des Douanes, en charge entre autres de la fixation des prix du tabac, mais également des industriels, avocats, etc.

 

   

Deux jours avant la Journée Mondiale Sans Tabac et au moment où la directive européenne sur les produits du tabac était discutée au niveau des Etats membres, ce déjeuner contrevenait, à plusieurs titres, à la Convention Cadre de l’OMS : 

L’organisation de ce déjeuner correspondait aussi à une période où BAT était visé par le ministère du Budget à propos de pratiques d’évasion fiscale. L’optique de rencontrer des responsables des Douanes n’était ainsi pas anodin.

Ce déjeuner a été particulièrement médiatisé en raison de la présence de journalistes alertés qui ont révélé les conflits d’intérêts majeurs qu’il comporte et, en corollaire, des risques de corruption de nos élus.

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.