Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Les manipulations de l'industrie du tabac / Pression sur la décision politique

Pour aller plus loin

Réduire le nombre d'incendies grâce aux cigarettes R.I.PLes cigarettes à "potentiel incendiaire réduit" ne suppriment pas...

> Lire l'article

Contrebande des produits du tabac au Canada : 2 cigarettiers plaident coupablesLe 13 avril 2010, les cigarettiers JTI-Macdonalds et RJ. Reynolds...

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Les invitations à des évènements

(3) Le Networking Business Club : un "club de réflexion" pour servir les intérêts de l'industrie du tabac

 

Officiellement, de quoi s'agit-il ?

Le Networking Business Club se présente comme un "club de réflexion" et constitue une illustration classique de l’ingérence des cigarettiers dans le processus législatif.  

Ce club, dont l’objectif proposé aux membres est de "faire connaissance, développer l'échange, trouver des synergies et des opportunités d'affaires" constitue un parfait "mélange des genres". Se côtoient en effet en son sein un nombre important de conseillers ministériels, d’assistants parlementaires et des lobbyistes de Seita-Impérial Tobacco - un des principaux partenaires du Club -, et tout cela sans aucune transparence.

 


En réalité, ce club est un outil de lobbying au service du cigarettier Imperial Tobacco.

Le Networking Business Club est, plus précisément, une émanation de l’agence de lobbying TL Conseil dont le dirigeant est Thomas Legrain.

Les missions "affichées" de la structure correspondent à celles d’une agence de lobbying classique : "Thomas Legrain Conseil conçoit et met en œuvre votre stratégie de lobbying et de communication d’influence pour vous aider à jouer un rôle actif dans l’élaboration de la décision publique ; (…) vous aide à anticiper les modifications législatives ou réglementaires, d’ordre politique, social, économique, financier ou écologique ; (…) vous accompagne dans la défense de vos intérêts; (…) mobilise des expertises et des outils variés autour d’un seul objectif : accroître votre influence." (extrait site) .

La création du Networking Business Club par TL Conseil constitue un moyen efficace pour atteindre ces objectifs.

 

Entretien avec le dirigeant de TL Conseil, Thomas Legrain 

Une entrevue avec Thomas Legrain, dans le cadre des investigations du CNCT, permet de faire ce constat qu’à travers ce "club", TL Conseil vise cet objectif et qu’il parvient à l’atteindre efficacement.

Selon son dirigeant, le processus se déroule en trois grandes étapes :

C’est l’étape dite "transparente" qui affiche un discours général de type libéral sur la "nécessité de faciliter les échanges entre politiques et entreprises".

Lors de ces échanges, des lobbyistes d’Imperial Tobacco sont présents et les conversations portent notamment sur les opportunités de carrière des assistants parlementaires après la mandature de leur élu.

 

Thomas Legrain a affirmé qu’aux deux premiers niveaux où il intervient, son agence ne rémunère aucun assistant parlementaire. En revanche, une prise en charge par les cigarettiers des frais des assistants les plus investis était d’ores et déjà mentionnée. Par ailleurs, il ne cachait pas que son agence inclut le recours rémunéré aux politiques qui veulent exploiter leurs relations "quand leur savoir-faire et leur carnet d’adresses sont intéressants".

En outre, il a reconnu que les assistants parlementaires, dès le stade de l’étape "transparente" laissent "apparaître les signes du désir de faire fructifier professionnellement leur démarche" dixit.

Des assistants parlementaires ont été contactés dans le cadre de nos investigations. Il est intéressant de noter qu’ils ont fait état d’une gêne manifeste, notamment sous la forme d’un déni systématique de participation aux échanges de Networking & Business Club. Quand il a été mentionné que leur nom figurait sur la liste des membres du "club", l’argument qui revenait le plus souvent était : "Mon nom ne devrait pas y figurer, je n’ai jamais donné mon autorisation pour cela. J’y suis allé juste par curiosité." Quand ces assistants parlementaires ont été contactés au téléphone à ce sujet, leur émotion était généralement très vive et lorsqu’il a été souligné qu’ils s’étaient rendus plusieurs fois à ces déjeuners ou qu’ils auraient pu demander qu’on retire leur nom, leur embarras était à son comble.

Début 2015, le Networking Business Club change de nom pour devenir le "Club de l'Audace".

 

Droit de réponse de TL Conseil 

« Suite à l’article publié sur le site Internet du CNCT intitulé « Le Networking Business Club : un « club de réflexion » pour servir les intérêts de l’industrie du tabac », la société Thomas Legrain Conseil, le club qu’elle gère (le Networking Business Club), ainsi que Thomas Legrain, gérant de ladite société, tiennent à préciser les points suivants dans le cadre du droit de réponse dont ils bénéficient :

Thomas Legrain Conseil exerce son activité depuis des années, avec le plus grand professionnalisme et dans le respect à la fois de la Loi et des valeurs d’éthique qui s’imposent. Le Networking Business Club existe depuis 11 ans et réunit chaque mois des membres aux profils extrêmement divers, avec le soutien de plusieurs partenaires.

Monsieur Thomas Legrain, la société qu’il administre et le club de réflexion qu’il anime ont toujours été et demeurent indépendants de toute structure tierce.

Les intervenants et les thématiques abordées sont liés à des sujets d’actualité.

En aucun cas les rencontres du club n’ont pour objet de défendre les intérêts particuliers d’une quelconque industrie ».

 

 

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.