Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Les manipulations de l'industrie du tabac / Publicité illicite

Pour aller plus loin

Instauration de paquets neutres pour les produits du tabac

> Lire l'article

Les numéros Santé Sans Tabac - 2010

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Le paquet de cigarettes utilisé comme support de publicité

 

 

Le paquet de cigarettes ou de tabac à rouler est un support de communication essentiel pour l’industrie du tabac dans le recrutement et la fidélisation des consommateurs, au même titre qu’un « vendeur muet ».

Les emballages des produits du tabac, actuellement vendus, sont conçus par les cigarettiers comme de véritables supports publicitaires. Au travers de logos, couleurs, formes et visuels attractifs, l’industrie du tabac véhicule des images et des univers positifs (liberté, féminité, luxe, modernité, évasion, etc.) qui incitent à fumer, en particulier les jeunes et les femmes, très sensibles au design des produits.

Ces packagings sont également conçus pour réduire l’efficacité des avertissements sanitaires et induire en erreur les consommateurs. Ainsi, en se fondant sur les couleurs et les éléments du paquet, les consommateurs croient que certaines marques sont moins nocives que d’autres.

 

Le paquet de cigarettes, un outil de publicité ciblée

Un grand nombre de documents internes rendus publics à la fin des années 90 témoigne de l’importance de ce médium de communication. A titre d’exemple, un document interne de Philip Morris en 1990 mentionnait que « des études ont montré que les formes originales de packaging ont un impact fort sur les jeunes fumeurs ». Les « tobacco documents » permettent de découvrir d’autres « perles » :

 « … si vous fumez, votre paquet de cigarettes est l’unique accessoire que vous utilisez régulièrement et qui parle de vous. Seul le paquet de cigarettes est sorti 20 fois par jour de votre poche et seul cet objet est présenté de telle sorte que chacun le voie. »
Notes de discours d’un employé de Brown & Williamson (ex-filiale de British American Tobacco)

 « Un fumeur sur deux ne peut pas distinguer en aveugle entre des cigarettes semblables... pour la plupart des fumeurs et pour le groupe décisif de nouveaux fumeurs (les jeunes), le choix du consommateur est davantage dicté par des facteurs d'image que par des différences relativement mineures de caractéristiques tabagiques. »
Responsable de British American Tobacco, “The vanishing media”, 1978 

 Aussi, pour toucher les adolescents, les cigarettiers innovent constamment pour mettre au point des paquets toujours plus originaux.


C’est ainsi, par exemple, qu’en 2006, Lucky Strike lançait un paquet phosphorescent qui était normal le jour et phosphorescent la nuit. Détail qui a son importance : la nuit, l’avertissement sanitaire « fumer tue » disparaissait…

Un peu avant, Lucky Strike avait lancé un paquet de cigarettes « jeu ». Le jeu consistait à ouvrir le plus rapidement possible un paquet « à mollette » qui basculait sur le côté. Si le consommateur mettait de 0 à 5 secondes pour trouver l’astuce, c’était « pas mal », et s’il mettait un temps compris entre 5 à 10 secondes, il était indiqué sur le paquet « peut mieux faire ».

De même, les cigarettiers ont compris que « des femmes reconnaissent qu’elles achètent Virginia Slims, Benson & Hedges, etc.  pour sortir le soir et avoir un style plus féminin et plus stylé » (Philip Morris, 1992).

C’est ainsi que de nombreux fabricants de tabac ont mis sur le marché des paquets de plus en plus féminins, avec des formes toutes aussi originales (étui de rouge à lèvres, paquet fin rappelant la minceur, etc.), codes et graphismes s’inspirant de la cosmétique et du féminisme (paquet de la marque Corset), couleurs (ex : effets argent avec des subtiles touches de brillance comme sur le paquet Allure), utilisation de fleurs, etc.

 

 

Le paquet de cigarettes, un outil publicitaire efficace

On sait que plus un message publicitaire est répété, plus il est efficace. Or, le paquet de cigarettes est non seulement vu près de 7 000 fois par an par un fumeur régulier, mais aussi par son entourage. C’est par exemple le cas des enfants qui voient un beau paquet de cigarettes et peuvent être tentés de commencer à fumer.

Par ailleurs, le paquet entretient l’image de la marque de tabac. Par exemple, à la seule vue d’un paquet Marlboro blanc et rouge, les gens pensent à l’univers des cow-boys et au far-west américain.

A la vue d’un paquet Maya, les jeunes apprécient le paquet multicolore et un soutien à la cause homosexuelle est spontanément évoqué. De la même manière, la liberté et la rébellion du Che est appréciée par les plus jeunes.

 

Le paquet de cigarettes, un outil publicitaire mensonger

La couleur et les mentions écrites apposées sur les paquets par les fabricants de tabac sont utilisées pour induire en erreur les consommateurs.

Par exemple, les cigarettiers utilisent le blanc sur un paquet pour faire croire que les cigarettes qu’il contient sont plus légères et donc moins toxiques pour la santé - ce qui est complètement faux.

La marque de cigarettes Yuma est associée au mot « Organic » ("bio"). Des marques telles que American Spirit (avec un indien d'Amérique qui fume le calumet) ou Pueblo sont présentées comme des produits « naturels », « 100% tabac et sans additifs ». Le but est de faire croire aux consommateurs que ces cigarettes sont moins dangereuses car « bio », ce qui, là encore, est complètement faux, bien sûr.

Certains paquets de tabac à rouler comme Rasta jouent sur un retour aux "sources", à une pseudo authenticité « roots », avec les couleurs de la Jamaïque, et un nom de marque diminutif du mouvement rastafari. Ceci induit le consommateur en erreur en lui faisant croire qu’il consomme un produit plus sain.

Signalons enfin que l’utilisation du paquet à des fins publicitaires est interdite par la loi Evin en France.  De nombreux paquets de ce type ont été interdits.  

Cependant, les packagings actuels des cigarettiers restent très attractifs, notamment pour les jeunes, c'est la raison pour laquelle il faut adopter les paquets neutres.

 

Pour en savoir plus : 
Ce que pensent les jeunes de leurs paquets.. petit medley sur Twitter
John Oliver, Cash Investigation... John Oliver, Cash Investigation.. le paquet neutre raconté par d'autres...
Pourquoi adopter le paquet neutre ?

 

 

Mots clés : Industrie du tabac, Manipulation tabac, Stratégies marketing tabac, Publicité tabac, Paquets cigarettes, Avertissements sanitaires tabac

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.