Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / Les manipulations de l'industrie du tabac / Publicité illicite

Pour aller plus loin

La Charte de transparence du CNCT

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

Un volcan en éruption « sponsorisé » par une filiale de Philip Morris

 

 

Un volcan en éruption « sponsorisé » par une filiale de Philip Morris

Yogyakarta, Indonésie, le 4 novembre 2010 - Des tentes de toile recouvertes de cendres ont été mises en place dans un champ boueux, sur les pentes du Mont Merapi, en éruption au centre de Java. Ce lieu a été désigné comme zone non fumeur par des bénévoles et des employés de l’entreprise Sampoerna, l'un des plus grands cigarettiers de l'Indonésie.


La compagnie, filiale de Philip Morris depuis 2005, a fourni pour le camp des véhicules « flashy » à quatre roues motrices et des uniformes rouges et noirs couverts du logo de la société pour l’ensemble des membres du personnel. L'équipe de Sampoerna est l'une des interventions d'urgence organisée par les grandes sociétés indonésiennes en réponse à la série d'éruptions dévastatrices qui ont tué jusqu'à présent plus de 100 personnes et déplacé plus de 150 000 habitants des zones rurales.

Ce parrainage « de bonne volonté » est tout simplement une stratégie de promotion et de commercialisation par l'industrie du tabac. Ces initiatives présentées au titre de « la responsabilité sociale » de l’entreprise sont très courantes en Indonésie. Pour n’importe quel pays a fortiori pour un pays démuni, il est généralement très difficile de refuser une telle « aide ».

 

Naturellement, les représentants des sociétés affirment quant à eux que leur démarche est entièrement altruiste.

Mais les habitants et les personnes évacuées n’en sont pas si sûrs. "Pourquoi ne peuvent-ils pas faire ce travail sans publicité?" s’interroge Anin,  18 ans, bénévole dans un camp d'évacuation situé en face du camp Sampoerna à Harjobinangung. "Pourquoi n’utilisent-ils pas des véhicules blancs ?"

À l'intérieur d'une des tentes Sampoerna, Herman Sudjarwo, un médecin généraliste qui d'habitude œuvre dans un hôpital privé dans la ville de Surabaya à l’Est de Java, prend en charge les personnes évacuées dans une clinique de fortune. Il affirme que la plupart des 90 % des patients auscultés ce jour souffre de difficultés respiratoires attribuables à l’importance des cendres volcaniques et à la poussière suffoquante qui sort du cratère du volcan.

Interrogé sur l’ironie qu’un cigarettier prenne en charge des visites médicales gratuites, Sudjarwo rit, gêné.

Arief Triastika, représentant de Sampoerna qui coordonne les actions engagées au niveau du camp à proximité du Merapi, affirme que sa société est uniquement soucieuse du bien être des populations et qu’en aucun cas elle utilise ce désastre comme une occasion de faire sa promotion.

 

Selon Triastika, Sampoerna dispose dans toute l'Indonésie depuis 2002 de trois équipes en charge de la gestion des catastrophes sur l'île de Java dotées de bénévoles en cas de catastrophe.. La société a contribué à fournir de la nourriture, du matériel médical et une aide logistique aux victimes du tremblement de terre de 2004, du tsunami en 2006 dans l'ouest de Java, des tremblements de terre à Padang et de Yogyakarta et des inondations à Java en 2010.
Ce point de vue n’est pas partagé par les équipes locales qui aperçoivent les tentes et les bannières de Sampoerna aux couleurs du cigarettier.

 

L’Indonésie est un des rares pays à ne pas avoir ratifié la Convention-Cadre pour la Lutte Anti-Tabac. Aujourd’hui, en Indonésie, deux tiers des hommes adultes sont dépendants à la cigarette. Dans ce pays, fumer est toléré partout, des salles d’embarquement de l’aéroport aux parcs pour enfants.

 

Auteur : Will Carless
Date : 4 novembre 2010
Source : http://www.globalpost.com/dispatch/indonesia/101104/indonesia-volcano-philip-morris
Crédits photos : Fauzan Ijazah

 

 



Mots clés : Industrie du tabac, Manipulation tabac, Stratégies marketing tabac, Publicité tabac

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.