Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / A savoir sur le tabac / Tous les dossiers

Pour aller plus loin

Quel est le point commun entre ces 4 images ?

> Lire l'article

Les numéros Santé Sans Tabac - 2008

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

(1) Contexte

 

Le 27 janvier 2011, une proposition de loi est débattue en séance publique à l’Assemblée Nationale. Quelques mois auparavant, Didier Mathus, député de Saône et Loire, dépose une loi "visant à concilier la préservation de l’intégrité des œuvres culturelles et artistiques avec les objectifs de la lutte contre le tabagisme"
La manœuvre est étonnante : le texte, signé par plus de 200 députés, est porté par des députés de la commission des affaires culturelles au lieu de passer par une commission des affaires sociales, où les questions de santé publiques sont habituellement débattues.


Le texte parle de "dérive" qui "conduit à la suppression d’éléments importants de l’histoire culturelle", ou encore de "dispositions [qui] pourraient être le prétexte d’une censure des romans faisant référence au tabac". 
"Ainsi, une telle application de la loi du 10 janvier 1991 aux œuvres culturelles a conduit à une véritable autocensure de la part des services juridiques et de communication des entités concernées, illustrant la crainte injustifiée de poursuites judiciaires qui seraient motivées par les dispositions en cause."

 

 

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.