Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / A savoir sur le tabac / Tous les dossiers

Pour aller plus loin

Plaider pour la mise en place d’une Autorité Nationale française de Régulation du Tabac et de la NicotineLa prévention des méfaits sanitaires liés au tabagisme est entrée...

> Lire l'article

Les pays en voie de développement : une nouvelle cible pour les industrielsPour faire face à des législations antitabac de plus en...

> Lire l'article

Notre Activité en 2013

> Lire l'article

L’Abécédaire des Institutions... cas d’école d’une manipulationComment manipuler des acteurs de santé pour mieux défendre les...

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

L’impact majeur du tabac sur la déforestation

 

 

On estime que 200 000 hectares de forêts disparaissent chaque année en raison de la plantation de tabacs. Cette déforestation touche principalement les pays en développement. Elle explique directement 1,5% net de la déforestation globale[1].

Environ 12 mètres cubes de bois sont nécessaires pour la fabrication d’une tonne de tabac. Dans un pays comme le Malawi, près de 80% des arbres coupés sont utilisés pour le tabac, alors même que les planteurs de tabac ne représentent que 3% des agriculteurs de cette région.

Dans des zones semi-arides où se pratique la culture du tabac, la disparition des forêts peut mettre en péril l’équilibre écologique de la région et contribuer à un appauvrissement et au phénomène de désertification d’espaces devenus impropres à l’agriculture. Tel est par exemple le cas du district d’Aura au nord ouest de l’Ouganda où s’est pratiquée une culture intensive du tabac qui a conduit à une érosion dramatique des sols.

Les terres ne sont plus cultivables pendant plusieurs années et il faut trouver sans arrêt de nouveaux espaces. Confrontée à la nécessité de trouver des sources d’énergie, l’industrie du tabac a essayé d’inciter les tabaculteurs à planter des arbres en dehors de leurs cultures de tabac. Toutefois les plantations mises en place par British American Tobacco au Kenya par exemple portent sur des espèces étrangères à cet environnement comme par exemple des eucalyptus ou des cyprès qui ont la particularité de pousser rapidement mais de porter atteinte à la biodiversité et de ponctionner et réduire les ressources en eau. Par ailleurs, nombre de tabaculteurs refusent d’utiliser ces espèces pour sécher leurs plants de tabac, préférant vendre ce bois et continuer à utiliser la forêt pour leur bois de chauffage[2].



[1] Geist, HJ, Global assessment of deforestation related to tobacco farming. Tobacco Control 1999 ; 8 18 – 28

[2] Agroforestry in Africa, Panos, 1990

Mots clés : Composition cigarette

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.