Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / A savoir sur le tabac / Tous les dossiers

Pour aller plus loin

Lettre ouverte à Mr le Député Didier Mathus Lettre ouverte à Mr le Député Didier Mathus qui a...

> Lire l'article

La Charte de transparence du CNCT

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

L’industrie du tabac prétend agir en faveur de l’environnement mais ses pratiques vont à l’encontre de ce discours

 

 

Aujourd’hui, les grandes compagnies de tabac annoncent aujourd’hui avoir mis en place des programmes de réduction de leurs émissions de CO et elles reconnaissent officiellement la portée défavorable que le changement climatique pourrait avoir sur leurs chiffres d’affaires et sur l’environnement[1]. Pour autant, en 2006, les émissions de la seule compagnie de tabac BAT (British American Tobacco) représentait avec une production de 690 milliards de cigarettes, l’équivalent de d’une demie-tonne de CO[2].

Par ailleurs, les fabricants de tabac se livrent fréquemment à des activités de blanchiment moral, à travers des opérations dites « écologiques ». Récemment, British American Tobacco (BAT) a prétendu avec force vouloir faire prendre conscience aux fumeurs de l'impact écologique de leur consommation tabagique et limiter le rejet des mégots dans la nature. La démarche réelle de ce cigarettier consistait en réalité en un contournement de la loi lui interdisant de faire de la publicité et la promotion de ses produits.

Le traité de la CCLAT se caractérise par la nécessité pour les pays de trouver des solutions de remplacement économiquement viables à la culture du tabac.

En effet, de nombreux pays comme le Brésil ou le Kenya ont démontré l’existence de plusieurs alternatives rentables et durables à la culture du tabac[3], rendant l’agriculture plus compétitive et plus productive tout en promouvant parallèlement l’utilisation durable des ressources naturelles.



[1] Réponses de BAT, Imperial Tobacco, Japan Tobacco International, à la consultation britannique sur le projet de réduction des gaz à effet de serre, 2004, https://www.cdproject.net/en-US/Pages/HomePage.aspx

[2] Rapport annuel de BAT 2006

[3] Les Politiques de Développement et le Tabac, http://www.smokefreepartnership.eu/IMG/pdf/french_draft_4.pdf

Mots clés : Industrie du tabac, Manipulation tabac, Stratégies marketing tabac, Blanchiment moral, Contrebande tabac

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.