Lutte contre le tabac - CNCT
Vision et missionsDernières actusHistoriqueNotre OrganisationNotre activité
Informer et alerterPréserver les jeunesContrer l'industrie du tabacProtéger de la fuméeRéduire le coût pour la sociétéInciter à arrêterNos campagnes
Devenir partenairePartenairesNos partenaires en action
Enjeux & ChiffresCombien ça coûte ?Impact sur l'environnementImpact sur la santéPour arrêter de fumer
Dissimulation et mensongesManipulation chimiqueMarketing cibléPublicité illiciteMarché noirPression sur la décision politiqueBlanchiment moral
Relayer le messageAdhérerFaire un donFaire un legs ou une donationDevenir partenaireNous rejoindreTémoignagesSignez la pétition !
NewsletterLobbying & Influence
Qui sommes-nous ?ConfidentialitéMentions LégalesLiens utilesPartenariatsIndexSyndication RSS
Accueil / A savoir sur le tabac / Tous les dossiers

Pour aller plus loin

Notre activité en 2014

> Lire l'article

Les mesures efficaces pour aider les fumeurs à arrêterLa très grande majorité des fumeurs a commencé à fumer...

> Lire l'article

Rechercher

Lobbying & Influence

Investigations

(1) Une confusion terminologique délibérément entretenue

 

Le commerce illicite est défini, selon l’Organisation mondiale de la Santé, comme "toute pratique ou conduite interdite par la loi relative à la production, l’expédition, la réception, la possession, la distribution, la vente ou l’achat, y compris toute pratique ou conduite destinée à faciliter une telle activité".
Le commerce illicite englobe aussi bien les produits du tabac fabriqués illégalement que les produits du tabac passés en contrebande.

La contrebande est l’introduction frauduleuse de marchandises prohibées ou soumises au paiement de droits de douanes ou d’octroi ;


La contrefaçon est la fabrication illégale des produits du tabac.

En France, lorsque le sujet du commerce illicite est évoqué, un amalgame est intentionnellement fait entre ces termes et les achats transfrontaliers, ces derniers n’étant pas illicites en deçà du plafond défini pour une consommation personnelle.
Ainsi, sous l’appellation des termes « contrebande », « marché parallèle » ou « trafic », toutes sortes de données sont répandues dans la presse par l’industrie du tabac et les buralistes, laissant ainsi entendre que plus de 20% des ventes sont illicites, ce qui est faux.

On estime en France, en particulier sur la base des statistiques des Douanes, que 80% des achats sont réalisés dans le réseau des buralistes et que parmi les 20% restants, 15% sont des achats transfrontaliers et 5% relèvent du commerce illicite (contrebande, contrefaçon, achats sur internet).

 

Selon l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), les achats de cigarettes hors réseau buraliste et transfrontaliers sont estimés à 6% de la consommation estimée.

D’après les experts sur le commerce illicite, les facteurs comme le niveau de corruption d’un pays, la tolérance de la contrebande dans la société (marquée par le manque de contrôles) et la complicité plus ou moins active des cigarettiers sont plus importants que le prix, pour expliquer le phénomène de contrebande.

 

Quel est l'intérêt d'une telle confusion entre "contrebande" et "contrefaçon"? 

L’industrie du tabac a tout intérêt à identifier comme contrefaites les cigarettes de contrebande qu’on lui demande d’expertiser car elle évite ainsi d’avoir à expliquer par quel mécanisme ses propres cigarettes sont apparues sur le marché illicite. Ainsi, parler de contrefaçon permet aussi de maintenir l’idée qu’il y a des "bons" produits du tabac, non contrefaits, et des produits de contrefaçon présentés comme plus toxiques [1]

Voir l'implication des fabricants de tabac dans la contrebande

 

 

[1] Catherine Hill, Impact de l’augmentation des prix sur la consommation de tabac, Institut Gustave Roussy, septembre 2013 http://www.gustaveroussy.fr/doc/cancer/pdf/prevention/prixtab2013.pdf

 

D’après les experts sur le commerce illicite, les facteurs comme le niveau de corruption d’un pays, la tolérance de la contrebande dans la société (marquée par le manque de contrôles) et la complicité plus ou moins active des cigarettiers sont plus importants que le prix, pour expliquer le phénomène de contrebande.

Imprimer


Le Comité National Contre le Tabagisme est la première association qui s’engage et agit pour la prévention et la protection des personnes face aux méfaits du tabac et aux pratiques de son industrie. En France, le tabagisme reste la première cause de mortalité prématurée et évitable. Pour lutter contre ce fléau, le CNCT mène à la fois des actions de prévention afin de sensibiliser sur ces dangers et des actions de plaidoyer pour faire adopter des mesures de protection efficaces.

©CNCT, comité national contre le tabagisme - Tous droits réservés.